FEP - Fédération de l'Entraide Protestante  /  Message à l’intention des membres de la Fédération de l’Entraide Protestante

Message à l’intention des membres de la Fédération de l’Entraide Protestante

Entraide
Lutte contre les exclusions
Vie fédérative

Chers amis,

À l’heure où l’ensemble du pays se mobilise, répondant à l’appel du Président de la République, aux consignes du gouvernement et aux recommandations des scientifiques, nous avons à cœur de témoigner notre solidarité et notre empathie envers tous ceux qui sont plongés dans le désarroi, l’inquiétude, et parfois la maladie. Nous tenons également à assurer tous nos membres de notre soutien dans ces circonstances exceptionnelles.

Les consignes sont claires, pour empêcher la propagation du virus, protéger la santé de tous et particulièrement des plus vulnérables et il nous appartient donc de les appliquer avec calme, responsabilité et discipline.

Mais pour beaucoup d’entre nous au sein de notre réseau fédératif, bénévoles, salariés, administrateurs, œuvrant auprès des populations les plus fragiles, l’actualité nous place en situation difficile, et parfois paradoxale : Comment se positionner entre les injonctions légitimes de sécurité et le besoin des personnes que nous accueillons, qui relève souvent de l’urgence, voire de la survie ? Comment réagir face aux difficultés que rencontrent les familles en grande précarité pour se nourrir, alors que les cantines scolaires ferment leurs portes, leurs enfants perdent parfois le seul repas quotidien chaud et complet qui leur était assuré… Comment répondre au besoin d’accompagnement administratif ou juridique, lorsqu’il y a urgence pour déposer un recours dans les délais, ou instruire un dossier qui ouvrira, enfin, des droits tant attendus…  Comment être à l’écoute de la soif d’une présence bienveillante et attentive des personnes en situation de fragilité, dans les établissements sanitaires ou médico-sociaux privés de visites, mais aussi pour tous ceux qui se retrouvent brutalement isolés, à leur domicile, dans l’inquiétude et la solitude…  Comment soutenir tous les professionnels de soins et de santé, particulièrement exposés, et qui continuent d’assurer leur mission avec courage et dévouement alors que leurs enfants sont déscolarisés…

La liste pourrait s’allonger et face à toutes ces interrogations, nous encourageons chacun à agir avec prudence, bienveillance et discernement. Certaines Entraides ont décidé de fermer leurs portes et leur décision est parfaitement compréhensible. D’autres choisissent de poursuivre leurs activités, tant que cela reste possible, et se réorganisent pour garantir la sécurité de chacun.

De nouvelles solidarités se mettent en place également, des initiatives surgissent, des réactions citoyennes se construisent et nous nous réjouissons de ces solutions innovantes et fraternelles qui naissent pour répondre aux besoins spécifiques des uns ou des autres.

Nous ne proposons aucune solution toute faite à la FEP, mais nous sommes à votre écoute pour échanger, partager, relayer, et répondre à vos questions dans la mesure de nos moyens.  Les bureaux de la Fédération seront fermés à partir du lundi 16 mars, mais les salariés continuent à travailler de leur domicile et de leurs régions : ils sont mobilisés et disponibles, et vous pouvez les contacter.

En anticipation des mesures prises ces derniers jours, nous avions déjà décidé la semaine dernière de reporter à une date ultérieure le colloque Très Grande Exclusion, qui devait se tenir à Paris le 17 mars, ainsi que les Journées Européennes prévues également à Paris du 22 au 24 avril (avec l’Assemblée Générale de la FEP programmée le 24 avril).

En fonction de l’évolution de la situation, nous vous tiendrons informés des décisions futures et de la « reprogrammation » de ces événements.

Mais pour l’instant, nos pensées et nos prières vous accompagnent ainsi que ceux dont vous avez la responsabilité et plus largement tous ceux qui souffrent des conséquences de cette pandémie mondiale.

Portés par l’Espérance qui nous anime, nous réaffirmons avec l’apôtre Paul : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Il est vraiment un Père plein de compassion, un Dieu qui sait consoler dans les situations les plus diverses. Il nous aide et nous encourage dans toutes  nos difficultés afin que nous soyons nous-mêmes capables de consoler et d’affermir à notre tour tous ceux qui sont dans la peine, en partageant avec eux la consolation que Dieu nous a accordée. » (2 Corinthiens 1:3-4)

 

Isabelle Richard, présidente de la FEP

15 Mars 2020

Pour retrouver cette lettre cliquez ICI



Pour aller plus loin