FEP - Fédération de l'Entraide Protestante  /  La récupération, un axe central pour l’Entraide

La récupération, un axe central pour l’Entraide

Entraide

Depuis plus de vingt ans, l’épicerie solidaire de l’Entraide de l’Annonciation permet aux plus démunis repérés par les services sociaux de la mairie d’avoir une aide alimentaire.

Notre aide comportait jusqu’à présent très peu de produits frais, ce qui ne permettait pas d’offrir un panier équilibré aux quelque 300 personnes inscrites chaque année.Ce constat était d’autant plus désolant que nous savions que la grande distribution jetait quotidiennement des tonnes de nourriture encore propre à la consommation.Nous avons alors cherché une solution et c’est donc depuis plus de trois ans que l’Entraide de l’Annonciation, via son épicerie solidaire, effectue une « ramasse » hebdomadaire dans un Monoprix du quartier que nous connaissons bien, puisque nous y faisons la collecte annuelle de la Banque alimentaire depuis de nombreuses années.

La ramasse

La ramasse, terme choisi par la grande distribution, consiste à récupérer tous les invendus ayant une date de péremption courte. Une convention gagnant/gagnant a été signée entre la Fondation Monoprix et notre Entraide : la grande surface récupère en crédit d’impôt sur ses produits sauvés de la casse, et notre association, en plus de faire un geste pour la planète, offre des produits frais et de qualité aux plus démunis. Ainsi nous avons sauvé de la poubelle en 2018 plus de 4 tonnes – l’équivalent de 30 000 euros – de nourriture fraîche et de qualité, faisant un geste contre le gaspillage et le bonheur des accueillis de l’épicerie.

Nous rentrons chaque semaine avec un coffre rempli de sacs isothermes contenant des laitages, du fromage, de la viande, des plats préparés, des salades, des sandwiches, des oeufs, etc.Ces produits ont pour seul défaut d’avoir une date de péremption courte et sont donc retirés des rayons bien avant de ne plus être consommables, le plus souvent pour faire place au nouvel arrivage. La récupération en elle-même est sans coût pour l’Entraide puisque nous la faisons avec un véhicule personnel.

Ainsi, d’année en année, une conscience écologique s’est développée, le gaspillage est devenu aux yeux de tous insupportable, d’autant plus face aux privations que subissent les plus démunis. Les équipes du supermarché nous connaissent bien maintenant et sont elles-mêmes partie prenante car très choquées du gaspillage qu’elles ont à gérer au quotidien. Elles sont contentes de participer à leur manière à cette chaîne de solidarité.

Lutte anti-gaspi

L’épicerie solidaire de l’Annonciation lutte aussi contre le gaspillage en récupérant les invendus d’une boulangerie du quartier, sans parler de tous les produits frais récupérés par la Banque alimentaire, tout spécialement des fruits et légumes livrés aux associations le jour de leur distribution. Il reste encore beaucoup à faire pour lutter contre ce gaspillage alimentaire, notre ramasse ne représentant qu’un petit geste hebdomadaire. Mais la machine est en route, unissant solidarité et geste vert, chose impensable il y a quelques années. L’espoir est là, les idées pour la développer en route ; gageons que nous ne reviendrons plus jamais en arrière.

Sophie Monod, Présidente de l'Entraide de l'Annonciation

 

Reportage au sein d'une journée dans l'Entraide de Eglise protestante unie de Passy Annonciation à Paris le 21 novembre 2019. Crédit photo : Julien Helaine.

 



Partager cette actualité sur les réseaux sociaux :

Pour aller plus loin

Voir toutes les actualités >