FEP - Fédération de l'Entraide Protestante  /  Cet été, la FEP au Grand Kiff

Cet été, la FEP au Grand Kiff

Enfance – Jeunesse
Entraide
Vie fédérative

Un grand Kiff avec 400 participants et 150 adultes, une atmosphère cool, des adultes facilitateurs et bienveillants, un climat serein et des intervenants partenaires ont fait de cette édition 2021 un bon moment, malgré des contraintes sanitaires limitantes.

Le stand de la Fédération côtoyait ceux de la Fondation John BOST et la Cimade de notre réseau et aussi de l'Acat, le Défap, Église Verte, Visa, etc.

Les partenaires qui le souhaitaient assuraient entre 2 et 6 séquences d’animations par jour, certaines en libre accès, d’autres cadrées. Nous étions donc très associés au programme d’activité. Nous avons proposé 4 rencontres d’une heure avec des acteurs assurées par 3 bénévoles (2 d’un collectif d’accueil et Annette Nograbat de l’entraide d’Albi « AIDER »). En plus du témoignage, les jeunes étaient invités à s'exprimer sur ce qu'ils connaissent de nos entraides, des projets de solidarités expérimentés ou pas, qu'ils viennent d'un groupe d'Éclaireu.r.se.s Unionistes ou paroissial.
Nous avons abordé les thèmes de l'accueil citoyen, la démarche d’entraide, les partenariats, la présentation très rapide de la FEP de ses membres, les entraides et le lien avec l’Église.
Certains jeunes choisissaient d’afficher sur une boite de conserve un mot contre lequel ils seraient prêts à se mobiliser (exclusion, violences intrafamiliales et conjugales, homophobie, pollution, misère, intolérance, etc.) pour créer un jeu de chambouletout (voir photo).

Nous avons assuré des animations, des ateliers, la participation à l’animation d’un grand jeu sur les parcours de vie inspiré du grand jeu de la Cimade.  Ce fut l'occasion de traduire la charte du Grand Kiff en français facile à lire et à comprendre, de présenter comment rendre la société plus inclusive ou de les préparer à élaborer un projet pour leur groupe pour l’année scolaire 2021-2022, etc.

Nous avons témoigné de l’engagement auprès de différents publics, de conviction, en s’appuyant sur l’entête de la charte de la Fep « Nous affirmons que la pauvreté et les précarités, le chômage, la solitude, l’exclusion et de multiples formes de souffrance ne sont pas des fatalités. »



Pour aller plus loin

Voir toutes les actualités >