FEP - Fédération de l'Entraide Protestante  /  Programme de parrainage citoyen de personnes réfugiées

Programme de parrainage citoyen de personnes réfugiées

Accueil de l’étranger
FEP - Grand Est
FEP - Nord - Normandie - Île-de-France
FEP - Rhône-Alpes - Auvergne - Bourgogne
FEP - Sud-Ouest

Le rapport d'évaluation 2020 du programme de parrainage citoyen de personnes réfugiées est disponible dans nos publications. 

 

En 2015, la crise des migrants a révélé les carences de l’Union Européenne en matière d’accueil. Elle a par ailleurs mis en valeur l’importance de l’engagement bénévole, à la fois individuel et collectif vis-à-vis de l’accueil des réfugiés, en réponse à la réticence des États à offrir aux migrants un accueil digne et sûr, conforme aux valeurs européennes. C’est dans ce contexte que se sont développés, dans plusieurs pays, des « couloirs humanitaires » avec des caractéristiques nationales propres.

Inspiré par l’expérience des couloirs humanitaires en Italie, un accord a été signé en France en mars 2017 entre les ministères de l’Intérieur, des Affaires Étrangères et cinq organisations. Ce protocole engage la France à délivrer 500 visas long séjour au titre de l’asile (visa D) à des personnes réfugiées au Liban ayant fui la Syrie ou l’Irak et à leur permettre de demander l’asile une fois arrivées en France dans un délai court (90 jours). Plusieurs conditions de vulnérabilité sont nécessaires à l’octroi de ce visa, un attachement particulier à la France et la présence de membres de la famille déjà dans le pays sont également des critères possibles.

En échange, les cinq organisations signataires s’engagent à sélectionner les personnes et assurer leur hébergement. Dans le cadre du projet d’accueil de la FEP, les personnes sont hébergées par des collectifs citoyens bénévoles le temps que leur demande d’asile soit traitée par l’État (et parfois au-delà de l’obtention de leur titre de séjour).

Cette évaluation se concentre sur l’impact du projet d’accueil citoyen de la Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) dans le cadre des couloirs humanitaires (cité comme le « Projet » dans cette synthèse) pendant la période mars 2017 – février 2020 par le biais duquel 236 personnes ont été accueillies en France par des collectifs citoyens soutenus

par le réseau de la FEP.

Ce travail de recherche est basé sur des méthodes à la fois quantitatives et qualitatives. La partie quantitative s’est faite via l’analyse statistique du « tableau de suivi » de la FEP et des réponses à un questionnaire remis à 35 adultes accueillis dans quatre régions (Nouvelle-Aquitaine, Île-de-France, Rhônes-Alpes et Grand-Est). La partie qualitative s’est faite à travers huit entretiens semi-directifs conduits avec différents acteurs du Projet.

 

Retrouvez le rapport complet et sa synthèse dans nos Publications, ICI