FEP - Fédération de l'Entraide Protestante  /  Déconfinement – Des nouvelles de l’Entraide Protestante de Reims

Déconfinement – Des nouvelles de l’Entraide Protestante de Reims

FEP - Nord - Normandie - Île-de-France

J'ai le grand plaisir de vous annoncer que, suivant les volontés exprimées successivement par le président de la République et par le Premier ministre, nous avons décidé de rouvrir l'Entraide Protestante de Reims pour accueillir et servir en aide alimentaire les familles en précarité que nous adressent les travailleurs sociaux et ce, de façon progressive, en commençant le lundi 11 mai pour les familles suivies par les CHRS (Nouvel Horizon de Armée du Salut, Foyer Jamais Seul, CADA du pôle social de la Croix-Rouge, etc.), puis, en ajoutant à partir du lundi 18 mai les familles ressortissant du dispositif "ESPOIRS" de la Ville de Reims. Cette remise en route en deux phases successives nous permettra de bien caler la nouvelle organisation de l'accueil et de la distribution avec le respect scrupuleux des exigences d'ordre sanitaire.

Elodie Franck, notre responsable-déléguée Organisation & Administration, travaille avec enthousiasme sur le plan de reprise avec, en particulier, toute une série de mesures permettant d'assurer au mieux la sécurité sanitaire : horaires d'accueil et de distribution élargis, conditions strictes d'accès, distanciation, protection du poste d'accueil et du comptoir de distribution, emballage des aliments, équipements de protection des personnes, nettoyage des locaux, etc. C'est passionnant et très motivant pour elle comme pour les bénévoles qui "piaffaient" de ne pas pouvoir assurer leur service.

Les autorités publiques sont très réactives : le département de la Marne qui nous assure masques et gel hydroalcoolique en quantités suffisantes, la Ville de Reims et la DDCSPP qui sont en train de regarder leurs disponibilités en gants jetables, lunettes ou visières, charlottes, etc. Nous avons aussi une proposition personnelle d'une dame réfugiée, couturière de son métier, qui va nous confectionner quelques blouses en plus de celles qu'elle fait pour l'hôpital. La Banque Alimentaire va évidemment nous réinclure dans ses mises à disposition d'aliments. Bref, nous voyons une saine et joyeuse mobilisation à l'œuvre.

Notre seul problème demeure celui des bénévoles car, si nombre de nos bénévoles habituels se réjouissent à l'idée de "remonter à cheval", il demeure que nous aurons besoin de renforts, en particulier de jeunes (étudiants, éclaireurs, etc.) pour assurer le bon fonctionnement d'un dispositif exigeant et compenser l'absence bien compréhensible de ceux des bénévoles qui doivent prolonger leur confinement en raison de fragilités personnelles ou familiales.

En avant, donc !

Très fraternellement.

Rémi Krug, Président de l’Entraide de Reims



Pour aller plus loin

Voir toutes les actualités >