FEP - Fédération de l'Entraide Protestante  /  Nouvelles du CASP, Centre d’Action Sociale Protestant

Nouvelles du CASP, Centre d’Action Sociale Protestant

Enfance – Jeunesse
Lutte contre les exclusions
FEP - Nord - Normandie - Île-de-France

Depuis le début de la phase aigüe de cette crise sanitaire avec de plus les obligations de confinement, le CASP a dû imaginer successivement en mode dégradé plusieurs plans de maintien d'activités jugées indispensables parmi plus de 60 lieux d'activités en Ile de France : un choix difficile en fonction de la nature des projets - avec ou sans personnes hébergées - et des personnels - salariés ou bénévoles - disponibles.

Enfin, et c'est là une question primordiale, comment sauvegarder la sécurité sanitaire du personnel et des accueillis alors que déjà tous les services publics indispensables sont en manque de masques, de gel, de gants et de blouses pour certaines situations...?

C'est là que 2 événements totalement inespérés sont survenus :

- une association protestante franco-chinoise a proposé d'offrir au CASP un lot de plusieurs milliers de masques prélevés dans une prochaine livraison venant de Chine.
- une grande marque de produit de luxe, proche du monde protestant, qui a transformé des chaînes de fabrication et embouteillage de parfum pour fabriquer du gel et le mettre à disposition, a offert au CASP plusieurs milliers de flacons de gel.

Maintenant toutes ces promesses sont concrétisées : tout a été livré. Cela doit nous permettre de tenir 4 semaines.

Ainsi grâce aux masques et aux gels, nous pouvons passer dans une nouvelle phase dans notre guerre contre le Covid-19 au CASP. Cette arrivée de « munitions », va pouvoir à la fois relancer notre dynamique managériale durement touchée ces dernières semaines (moral des troupes), et relancer des projets intermédiaires dans plusieurs accueils de jour, consolider nos hébergements.

Mais nous allons manquer cruellement de gants et de blouses pour pouvoir entrer dans les chambres d’hébergés en situation de maladie, afin que les travailleurs sociaux puissent prendre de leurs nouvelles et leur distribuer de la nourriture. Nous cherchons maintenant de tous côtés ce type de matériel devenu à son tour indispensable.

Les hébergements sont tous maintenus à un niveau dit « acceptable » : alimenter, sécuriser, soigner, nettoyer et des actions de rue vers les "MNA", mineurs non accompagnés, ou dans le quartier des Halles vont pouvoir se poursuivre.

Pierre-Louis Duméril, vice-président du CASP

Contact CASP: olivier-roguet@casp.asso.fr



Pour aller plus loin

Voir toutes les actualités >