FEP - Fédération d'Entraide Protestante  /  Orientations politiques 2019 – 2020

Orientations politiques 2019 – 2020

Vie fédérative

Comme suite aux travaux menés par l’Assemblée générale d’avril 2019, Proteste se fait le messager des réflexions stratégiques de son conseil d’administration.

 

Le constat partagé est celui d’une époque complexe marquée par la perte des repères et l’inquiétude : menace climatique, fragilité de l’économie, inégalités sociales, dérives politiques… dans un monde qui, pourtant, a soif de sens et d’engagement.

Dans cet esprit, le conseil d’administration de la FEP, largement renouvelé au printemps 2019, s’est fixé trois axes stratégiques qui guideront son action d’ici à 2021 : réaffirmer son ancrage éthique et spirituel protestant ; développer une parole qui circule et qui porte ; offrir un appui opérationnel renforcé pour ses membres. Voici ces engagements, portés par Isabelle Richard, présidente :

Un ancrage éthique et spirituel protestant :

Notre identité protestante est ce qui nous rassemble et qui nous distingue des autres mouvements fédératifs engagés dans l’action sociale : qu’elle soit centenaire ou toute récente, l’histoire de chaque membre de la FEP trouve son origine dans l’appel du Christ à accueillir les plus petits et les plus fragiles. Cet appel nous met en marche, nous nourrit et nous porte, il oriente notre action et nous conduit à vivre dans un lien privilégié avec l’Église.

 Une parole qui circule et qui porte :

La communication est au coeur de la vocation de la FEP. Elle s’incarne de diverses manières : dans les échanges entre la Fédération et ses membres, dans chaque région, en s’appuyant sur le travail des comités régionaux, à travers la réflexion des groupes de travail thématiques, ou vers l’extérieur par le biais du plaidoyer et des liens avec nos partenaires.

Un appui opérationnel renforcé :

La FEP a pour mission d’être à l’écoute de ses membres et de répondre à leurs besoins. Elle est présente sur le terrain grâce aux secrétaires régionales qui animent la vie fédérative. Elle propose des outils (formations, soutiens ponctuels, groupes de travail, événements…), partage les projets innovants, nourrit la réflexion et offre aux adhérents la visibilité d’un réseau reconnu. Pour mettre en œuvre ces trois objectifs, une nouvelle organisation s’installe : quatre « cellules fonctionnelles », composées d’administrateurs et/ou d’experts, ont pour fonctions de soutenir le travail de l’équipe fédérale et de proposer un plan d’action au conseil d’administration.

Elles ont commencé à travailler cet été et se déploient dans les domaines des ressources et relations humaines (RRH), de la communication (COM), des ressources financières (FIN) et de l’ancrage spirituel et éthique (SPI). En parallèle ont été nommés, parmi les administrateurs, des référents pour les principaux domaines d’action de la Fédération : accueil de l’étranger, handicap, personnes âgées, enfance protégée et grande précarité.

Le rôle de ces référents est double :

d’une part, guider les prises de position politiques et le plaidoyer sur chaque thématique, et, d’autre part, animer un groupe de travail au sein du réseau sur ces questions de société. Chaque groupe a pour mission d’encourager les échanges, d’étudier les problématiques d’actualité et de produire des synthèses qui nourriront la réflexion et les positions du conseil d’administration.

Enfin, pour approfondir sa connaissance des territoires et des domaines d’action de ses membres, le conseil d’administration a décidé de consacrer une partie de chacune de ses réunions à la présentation d’une région et d’une thématique particulière. Pour cela, en premier lieu, les secrétaires régionales seront invitées à tour de rôle à assister au Conseil pour donner un éclairage sur leur région, et en second lieu, l’une des cinq thématiques sera à l’ordre du jour avec une présentation des enjeux d’actualité par l’administrateur référent.

Comme nous avons besoin de deux poumons pour respirer, la vie spirituelle, d’une part, et le service du prochain, d’autre part, sont les deux piliers d’un engagement chrétien solide et responsable, et nous nous attacherons à les porter l’un et l’autre.

 

Isabelle Richard,

présidente de la FEP

Cet article est extrait de Proteste - Quelles solutions pour la planète, décembre 2019.



Partager cette actualité sur les réseaux sociaux :

Pour aller plus loin

Voir toutes les actualités >